Project Description

Les Scientifines

Aterlier : « Comment s’autoformer en méthodes d’intervention auprès des jeunes ? Outils et expériences d’un projet de recherche-action partenariale »

Atelier animé par l’Institut de recherche sur l’intégration professionnelle des immigrants (IRIPI-Collège de Maisonneuve) et Les Scientifines.

Cet atelier présente un projet de recherche-action[1] réalisé en partenariat entre l’IRIPI et Les Scientifines, un organisme montréalais qui offre des activités parascolaires liées aux sciences aux filles âgées de 8 à 17 ans. L’exposé mettra de l’avant la démarche collaborative qui a permis d’identifier les compétences-clés de l’intervention auprès des filles majoritairement issues de l’immigration, de soutenir les animatrices-intervenantes des Scientifines dans la consolidation de leurs habiletés et d’élaborer des outils adaptés à leurs besoins.

Plus spécifiquement, l’atelier permettra aux participant-e-s de découvrir l’outil d’autoformation développé dans le cadre du projet de recherche. Présenté sous forme de mises en situation concrètes, l’outil encouragera les intervenant-e-s à s’engager dans un processus de réflexion sur les pratiques qui favorisent la curiosité et la persévérance des élèves d’âge scolaire, contribuant ainsi à la réussite éducative. À travers des exercices interactifs, les participant-e-s de l’atelier seront amené-e-s à évaluer des exemples d’intervention concrets et à échanger sur les décisions qu’ils et elles prendraient dans différents contextes.

Cette activité s’adresse aux personnes qui désirent :

  • Apprendre sur le processus de recherche-action partenariale ;
  • Découvrir des outils qui leur permettront de perfectionner leurs pratiques d’intervention ou celles de leurs employé-e-s ;
  • Réfléchir et échanger sur les questions liées à la gestion de groupe et à l’intervention auprès des jeunes.

 

Animateurs/trices de l’atelier :

 

Valérie Bilodeau est directrice générale de Les Scientifines depuis 2009.  Ses expériences comme enseignante en Argentine, puis comme animatrice en milieu multiethnique chez Les Scientifines, lui ont permis de développer une solide expertise quant aux problématiques qui touchent les filles de diverses origines, à leurs besoins et aux conditions à mettre en place pour qu’elles réussissent. Bachelière en biologie avec une spécialisation en botanique, Mme Bilodeau a à cœur la réussite éducative des filles et la place des femmes en sciences.

Danic Ostiguy est enseignant en administration au Collège de Maisonneuve depuis plus de 20 ans ainsi que chercheur associé à l’IRIPI (Institut de recherche sur l’intégration des immigrants) sur des problématiques reliées au processus de dotation et à la gestion des ressources humaines, tout en considérant de façon plus spécifique des volets liés à l’intégration des immigrants.  Il détient une Maîtrise en Sciences de la gestion, option Management.  Il a coordonné le développement de 35 programmes de formation collégiale et universitaire utilisant l’approche par compétences tant au Québec qu’à l’étranger. Il a contribué également à l’établissement de l’Université des Seychelles. Enfin, il a participé en tant que chercheur ou coordonnateur de terrain à plusieurs recherches au Québec ou à l’étranger, notamment en gestion de la diversité.  De plus, il a réalisé et coordonné des mandats multiples et divers en Coopération internationale que ce soit au niveau des organismes internationaux (Banque mondiale, PNUD et UNHCR), d’Affaires mondiales Canada, de différentes agences d’exécution ainsi qu’au niveau des organismes recevant l’aide au développement.

Kaisa Vuoristo est chercheuse et chargée de développement scientifique à l’Institut de recherche sur l’intégration professionnelle des immigrants (IRIPI) du Collège de Maisonneuve. Elle y développe et dirige des projets de recherche-action portant sur l’inclusion des personnes immigrantes en collaboration avec des organismes communautaires et d’autres partenaires. Docteure en science politique, madame Vuoristo s’intéresse en particulier aux réalités vécues par les femmes immigrantes dans leurs parcours d’insertion socioprofessionnelle.

[1] Projet financé par le Programme d’aide à la recherche et au transfert – volet innovation sociale (PART-IS) du Ministère d’Éducation et de l’Énseignement supérieur.

Accéder à la conférence