Project Description

Panel : « L’écosystémie comme base à la collaboration école-famille-communauté »

Pour proposer de tracer les contours de ces frontières, nous aborderons les défis que pose la concertation dans des contextes différents (urbain / rural, anglophone / francophone, par exemple) en lien avec l’écosystémie, l’approche École – Famille – Communauté. Comment s’organise-t-elle sur le terrain ? Comment met-on en œuvre la concertation et quel(s) défi(s) cela pose-t-il ? Des actrices du communautaire et des acteurs de l’institutionnel tentent de répondre.

Manon Leclerc

Manon Leclerc est coordonnatrice, gestionnaire et femme d’affaires. Elle compte près de 35 ans d’expérience dans plusieurs types d’organisations tant à but non lucratif qu’en entreprise privée. Elle est directrice générale de L’ABC des Hauts Plateaux, OBNL en éducation, directrice des ressources humaines et des finances dans sa propre entreprise privée et elle siège sur plusieurs tables de concertation sur le territoire des MRC de Montmagny et de L’Islet. Elle a également travaillé, à titre d’experte des milieux de pratique, à la mise en œuvre du projet « Pour Rallier » qui vise le développement, l’intégration et le partage des compétences et des pratiques en communication d’influence des partenaires locaux et régionaux. De plus, elle a participé à l’élaboration du guide portant sur le plan d’action école-famille-communauté selon une approche écosystémique en collaboration avec le Centre de transfert pour la Réussite Éducative du Québec; un projet qui s’est réalisé en partenariat avec les directions d’écoles du secteur Sud de la MRC de Montmagny et le Centre de services scolaire de la Côte-du-Sud. Le projet pilote se nomme « L’ÉcoRéussite du Parc des Appalaches », il unit les ressources du milieu afin de contribuer à la réussite éducative des jeunes âgés de 0 à 24 ans. Mme Leclerc se spécialise dans la relation d’aide (counseling) et la gestion dans son propre organisme et dans son entreprise mais aussi auprès d’autres gestionnaires. Souvent, on fait appel à ses différentes habiletés de gestion : les ressources humaines, la gouvernance démocratique, ainsi que la comptabilité d’entreprise…

Sylvain Tremblay

Sylvain Tremblay est directeur adjoint de l’école secondaire de Saint-Anselme de la Commission scolaire Côte du Sud.

En 2017, il a remporté le prix coup de cœur lors de la soirée du lauréat Le Soleil/Radio-Canada qui a pour but de récompenser et de mettre en lumière les gens qui s’impliquent dans leur milieu et font avancer la société, avec le projet d’ÉcoRéussite mis en place à l’école de la Colline Saint-Paul de Montminy et l’école de Ste-Appoline.

Le projet a eu d’impressionnants impacts puisque de 50% de réussite en français en 4e année du primaire, les taux de réussite, toutes matières et niveaux confondus, ont passé 98%.

Monsieur Tremblay affirme que c’est grâce à l’implication de tous les membres du personnel de l’école et aux partenaires du milieu que le projet a pu voir le jour et connaître un tel succès.

Fort de cette expérience, monsieur Tremblay est en mesure de déterminer les facteurs de succès d’une collaboration avec les organismes du milieu.

Accéder à la conférence

Chuck Halliday

Depuis 2015, Chuck Halliday est le Coordonnateur à la communauté et aux entreprises, dans le département de la formation continue, pour la commission scolaire New Frontiers. Il a entamé sa carrière à la CSNF en tant qu’agent de développement communautaire au début de l’approche des Centres scolaires communautaires (CSC) du Québec en 2007. Un fervent partisan de la prémisse que les écoles doivent faire partie du développement et de la vitalité de la vie sociale et économique d’une communauté. Il plaide pour la création de partenariats intersectoriels. Qu’il s’agisse de l’éducation, de la santé, des municipalités ou des groupes communautaires, nous avons tous des domaines d’expertise et des occasions de collaborer pour améliorer la vie des étudiants, des familles et des citoyens

Accéder à la conférence

Inés Escrivà

Inés Escrivá est la directrice générale du Centre Oméga depuis janvier 2014. Elle a un parcours diversifié qui l’a amenée à développer une expertise en animation, création et accompagnement pédagogique, gestion d’entreprise et recherche scientifique. En effet, c’est après un baccalauréat et une maîtrise en biologie moléculaire qu’elle saisit l’opportunité offerte par l’année de grâce accordée au certificat en enseignement avant le baccalauréat de quatre ans obligatoire pour enseigner aux niveaux primaires et secondaires. Son stage en enseignement la convainc d’enseigner les sciences au secondaire plutôt que la biologie au collégial. Après deux années au «régulier», elle fonde une école alternative publique avec des parents et d’autres enseignants passionnés. C’est là qu’elle acquiert de l’expérience pour des approches pédagogiques diversifiées, l’accompagnement de jeunes qui présentent des difficultés d’apprentissage, etc. Après 10 ans, comme enseignante puis coordonnatrice de cette école devenue un volet dans une école secondaire, elle poursuit sa route comme conseillère pédagogique responsable de la différenciation pédagogique au primaire et au secondaire. En parallèle, elle coécrit une collection de manuels puis de cahiers pour l’enseignement du nouveau programme de sciences et technologie au secondaire et agit comme bénévole à l’école alternative fréquentée par ses filles alors qu’elle bâtit et anime environ 20 ateliers scientifiques par année pendant 8 ans. Elle prend une courte pause comme salariée du monde de l’enseignement et de la pédagogie pour aller au bout d’un rêve ouvrir une chocolaterie. Sa formation complète en chocolaterie et pâtisserie moderne devient alors plus qu’un loisir ! Mais la pédagogie n’est pas loin puisqu’elle offre rapidement des ateliers pédagogiques sur le chocolat dans les écoles et à domicile, des formations comme consultante pédagogique, des ateliers de soutien scolaire en tant que bénévole et est présidente du Conseil d’administration du Centre Oméga. En janvier 2014, elle passe de bénévole à directrice générale et est aux commandes de l’organisme depuis. Selon elle, l’ensemble de ses expériences passées sont mises à profit dans ses fonctions, certains diront qu’elle est sur son X !

Accéder à la conférence